Interview Bruno Florence (expert emailling) : « l’emailling est et restera un canal d’acquisition majeur ! »

ITW Bruno Florence, expert email marketing

1ere question : Bruno, depuis combien de temps travailles-tu dans le digital et dans l’email marketing en particulier ?

Je travaille depuis 1994 sur Internet et plus particulièrement sur le marketing digital depuis 2000 avec une expertise sur l’email marketing.  J’ai d’abord développé une activité d’agence emailing jusqu’en 2007.  

Puis à partir de 2008 j’ai développé une activité de conseil auprès de plus de 400 entreprises (Ecommerçants BtoB et BtoC, PME, Startup, prestaires … ) visant à  améliorer leurs campagnes d’emailing de vente. Enfin en 2017, j’ai été élu président du SNCD (Syndicat de la Data Marketing Industries) qui réunit notamment les principaux acteurs de l’emailing marketing 

2eme question : selon toi, quelle est la spécificité de l’emailling ? Les raisons de son succès ?

Plusieurs particularités de l’e-mail font son succès.

La première est son coût d’utilisation qui est très faible.  il est  largement en dessous de 1€ pour les 1000 emails envoyés

2ème aspect : sa banalisation. Toutes les études récentes montrent que l’email est dans le trio de tête des usages d’internet devant des réseaux sociaux, sauf sur la tranche des 12-20 ans.

Enfin c’est le seul canal, avec le web, qui reste indépendant des GAFA que ce soit sur un aspect économique ou technologique.

Question subsidiaire : du coup, quelle importance ce levier a-t-il pris dans l’écosystème digital ?

Année après année, les études montrent qu’il reste dans le top 4 des touches digitales dans le parcours digital de l’internaute (Customer Journey). C’est donc un canal incontournable en fidélisation pour les  E-commerçants sachant qu’il est quasi impossible d’acheter sans donner son adresse mail. Le jour du Black Friday, avoir son emailing bloqué est très grave pour un Ecommerçant alors qu’oublier de publier le post de cet évènement sur Facebook est un simple incident avec de faibles conséquences sur le chiffre d’affaires.

D’autre part, comme le précise la CNIL, «  Le RGPD ne change pas les règles applicables aux mails de prospection ». Les modalités de consentement restent donc les mêmes avec le RGPD : c’est donc un grand avantage pour ce canal d’acquisition !

Toutefois, avec la notoriété croissante de ce règlement, la perception des destinataires des emailing à évolué et le recueil du consentement pour recevoir des emails est perçu comme incontournable.

3eme question : la formation que tu organises avec Dixer est plus axée sur l’email comme canal de vente, pourquoi ce positionnement ?

Pour certains Ecommerçants l’email représente jusqu’à 70 % des achats en « last clic ». 

On considère que pour une activité de vente en ligne, l’email représente en moyenne 25% du chiffre d’affaires. En BtoB, l’email est encore plus incontournable, loin devant les réseaux sociaux. Savoir optimiser l’objet d’un email pour que celui-ci soit plus ouvert et travailler le contenu et les appels aux clics est fondamental pour la performance de nombreuses activités en ligne.

La conception d’un mail est une science qui bénéficie maintenant de plus de 15 ans d’expérience et sa maîtrise est essentielle pour maintenir et augmenter la performance de ses campagnes marketing.

4eme question : Si tu devais donner un conseil crucial à un annonceur qui veut faire de l’emailling d’acquisition, ce serait ?

En fait je vais donner 2 conseils :

  • le premier et de bien maîtriser sa chaîne de transformation digitale avant de se lancer dans l’email marketing. Le formulaire est-il pertinent, le tunnel de vente fonctionne-t-il déjà bien avec d’autres canaux que l’email ?
  • le 2eme est de bien connaître la qualité de la base de données email utilisée lors de la prospection. Quel est le mode de recrutement et consentement sur ces adresses ? Il est très facile de devenir un spammeur et d’avoir son nom de marque bloqué longtemps chez les FAI et web mail si ses campagnes d’emailing sont de mauvaise qualité. 

En conclusion, quel est l’avenir de l’emailling selon toi ? Est-il promis à un bel avenir ?

En gardant son indépendance technologique et économique, l’e-mail reste un canal digital très « performance » et de plus ancré dans les habitudes des internautes. Il est largement plébiscité par les Ecommerçants et les PME/PMI.  

À condition de bien respecter les bases du marketing adressé qui sont le ciblage, la personnalisation et une bonne gestion de la pression commerciale, je ne vois pas à court terme ce qui peut le remettre fondamentalement en cause et le remplacer rapidement.  

Personne n’y songerait d’ailleurs 🙂

Dixer est un organisme de formation spécialisé en marketing digital et en transformation digitale fondé en 2013.

Agrée Datadock et labéllisé qualité par l’AFNOR, nous travaillons avec les meilleurs experts sur tous les leviers du digital : https://www.dixer.fr/nos-formations/

Inscrivez-vous à notre formation du 13 janvier 2020 : « vendre par l’Emailling » : https://www.dixer.fr/formations/vendre-par-lemailling/

À lire aussi

Interview Yann Gabay, fondateur de l’école inclusive Oreegami