Partenariat Badsender/Dixer sur l’email marketing : Jonathan Loriaux et Frank Michel nous disent tout !

ITW CROISE JONATHAN LORIAUX (Badsender) /FRANK MICHEL (Dixer)

Bonjour Jonathan, bonjour Frank, nous sommes ravis de pouvoir vous interviewer sur la question de l’email marketing.

Tout d’abord, en qq mots, Jonathan, tu es le fondateur de Badsender, spécialiste de l’email marketing : peux-tu nous décrire votre activité et où en est l’email marketing en 2020 ? Un levier marketing un peu désuet ou au contraire toujours aussi efficace ?

Jonathan Loriaux- Badsender : Bonjour et merci pour cette interview ! En cette fin d’année 2020, on peut tout dire, mais certainement pas que l’email marketing est un canal désuet. Au contraire, en cette année compliquée, de nombreuses marques se sont tournées vers ce canal universel. Quand des commerciaux ne peuvent plus aller sur le terrain, au-delà de prendre leur téléphone en main, c’est clairement vers l’email qu’ils se tournent pour rester en contact avec leurs clients.

De manière plus générale, on voit que l’email est une valeur sure, voir un canal de repli. Que ce soit pour de la prospection, pour de la fidélisation, pour du relationnel, pour du transactionnel, l’email fait partie du socle de base. 

Frank, tu as fondé Dixer en 2013 : quelle sont vos activités ? Et en quoi l’email marketing reste-t-il un levier important dans la panoplie des entreprises ?

Frank Michel – Dixer : J’ai fondé Dixer sur une idée simple : dans le monde digital et chaque année encore plus, nous devons et devrons nous former « en continu » sur des leviers marketing en perpétuelle évolution. Or après 15 ans sur différents postes de l’écosystème digital, je pensais qu’on avait l’expertise requise pour former les spécialistes du marketing digital. Nous sommes donc devenus organisme de formation spécialisé en marketing digital, agrée Datadock et labéllisé qualité par l’Afnor.

Et bien entendu, l’email marketing fait partie des leviers classiques en digital et demeure central car il peut être activé dans la phase acquisition mais aussi en fidélisation et en relation client dans une logique CRM.

Jonathan, en quoi la formation reste incontournable pour mieux appréhender l’email marketing ?

Jonathan Loriaux – Badsender : Quand on parle de formation à l’email marketing, on est souvent confrontés à deux publics qui ont des attentes différentes. D’une part, il y a les professionnels du marketing qui se rendent compte qu’ils utilisent trop peu l’email dans leur mix marketing et qui ont besoin qu’on les guide sur les bonnes pratiques de conception et d’exécution de campagnes. Dans ce cas, on privilégiera une formation généraliste, qui part de la conception d’une stratégie et d’un brief de campagne afin d’explorer les grandes bases de l’email marketing.

Mais il y a un second public, souvent bien plus opérationnel, qui réalise des campagnes email marketing depuis des années et qui a besoin d’approfondir ses connaissances sur des sujets plus pointus et spécialisés. Souvent, les gestionnaires de campagnes et les managers d’équipes CRMs sont tellement pris dans leur quotidien qu’ils ont du mal à lever la tête pour faire un point sur leurs connaissances.

C’est par exemple ce que l’on fait dans la formation « délivrabilité email » C’est un sujet stratégique pour toute campagne email marketing et sur internet on trouve beaucoup d’informations parfois contradictoires sur ce qu’il faut faire en cas de mise en spam des emails. 

L’idée est de fournir de clés concrètes pour optimiser les performances délivrabilité des campagnes, de résoudre les incidents… et surtout d’être capable de les anticiper afin qu’ils ne se produisent pas.

Dixer et Badsender viennent de conclure un partenariat dans le domaine de la formation : pourquoi ? Et quelle forme prend-il ?

Jonathan Loriaux – Badsender : nous sommes une agence spécialisée dans l’email marketing. Notre crédo, c’est d’être des agitateurs d’expertises, ce que nous faisons depuis de nombreuses années maintenant. Nous avions monté plusieurs formations et étions devenu organisme de formation il y a 3 ans maintenant. Mais notre vocation, c’est avant tout d’être des spécialistes de nos métiers : stratégie, délivrabilité, email design, intégration html pour l’email…

Nous avons donc décidé de rediriger nos stagiaires vers Dixer qui a la parfaite maitrise pour organiser des actions de formation dans les règles de l’art. De cette manière, nous pouvons nous concentrer sur notre expertise.

Frank Michel – Dixer : De notre côté, nous travaillions déjà avant avec Badsender sur un module généraliste et nous avons décidé de mettre en place ce partenariat pour toucher toutes les expertises et tous les publics intéressés par l’emailling et donc promouvoir la formation sur : « optimiser la délivrabilité de vos emails » que nous venons d’ajouter au catalogue Dixer.

Dixer a pour vocation, venant du marketing digital et non de la pédagogie, de travailler avec les meilleurs experts par levier et Badsender est reconnu pour la qualité de son expertise en emailling.

Au delà, en terme de pédagogie justement, Dixer met en place des sessions de formation très axées sur « le faire » et donc des ateliers pour « apprendre à faire » : nous nous sommes retrouvés avec Badsender sur cette vision de la formation.

En conclusion, qu’attendez-vous de votre partenariat ? Et petit exercice de prospective, où en sera l’email marketing dans les 3 prochaines années ?

Jonathan Loriaux – Badsender : Ce partenariat va nous permettre de former sur les métiers de l’email marketing dans les meilleures conditions possibles ! Badsender sur l’expertise email, Dixer pour le savoir-faire formation.

L’email aura bientôt 30 ans, et dans le monde des technologies, c’est vénérable. On n’attend pas de révolution particulière. Depuis le début du marketing digital, l’email évolue à la même vitesse que les autres canaux numériques, et ce n’est pas fini. Cela veut dire plus de personnalisation en temps réel, l’utilisation de l’intelligence artificielle dans le ciblage, la personnalisation, mais aussi les méthodes de production. Et puis la prochaine révolution, ce sera aussi un meilleur respect de la vie privée du destinataire de nos messages marketing. Et dans notre métier, c’est un sujet central !

Frank Michel – Dixer : Ce partenariat va ajouter de l’expertise à un catalogue sur le marketing digital déjà très complet et nous sommes ravis de cela ! A l’instant T, nous avons donc deux modules de formation sur le sujet de l’emailling

Mais nous espérons bien ajouter d’autres sujets avec Badsender : cela se fera au fil de l’eau.

Ensuite, savoir utiliser l’email marketing est une autre histoire et c’est bien pour cela que nous pensons que se former au sujet est tout à fait indispensable !

Quant à l’emailling,  combien de fois ai-je lu ou entendu sa fin annoncée ? Comme l’indiquait Jonathan, la capacité de l’email d’être sur plusieurs objectifs et de toucher rapidement et de façon personnalisée un nombre important de personnes fait que ce levier sera toujours utilisé.

Dixer est un organisme de formation spécialisé en marketing digital agrée Datadock et labéllisé qualité par l’AFNOR

À lire aussi

Fabien Rochette, agence Les Causantes : « c’est le moment de prendre des places de leader sur Tik Tok ! »