ITW Jonathan Loriaux (Badsender), expert « Emailling » ! Ou comment se servir de l’emailling pour mieux fidéliser ses clients …

Bonjour Jonathan, Vous travaillez depuis combien de temps dans le digital et plus précisément l’email marketing ?

Jonathan Loriaux – Bonjour Dixer ! Pour tout vous dire, j’ai toujours travaillé dans le digital, et j’ai toujours fait de l’email marketing, même si à l’époque je n’en avais pas conscience. J’ai en effet envoyé ma première newsletter pour une boîte de nuit en 2005. Bon, d’ailleurs, la base n’était certainement pas optin à l’époque et le système d’envoi était totalement artisanal. J’ai ensuite eu la chance de travailler pour différentes entreprises au sein desquelles j’ai toujours eu une partie de mon activité qui tournait autour de l’email. Un contexte fortement international chez Raileurope/TGV.com où je gérais 2 newsletters par semaines envoyées dans 7 pays européens en 6 langues différentes. Puis chez une prestataire de service marketing gérant plus de 25 bases de données en fidélisation et en acquisition. Et enfin à mon propre compte chez Badsender. 

Quelle importance peut avoir l’email marketing dans l’écosystème digital complet ?

JL – Aujourd’hui, l’email garde une place bien à part dans l’écosystème. En acquisition, il est toujours ce canal peu apprécié, synonyme d’envois de masse. En fidélisation, et sur les questions transactionnelles, c’est toujours un canal incroyablement performant lorsqu’il est utilisé avec tact et justesse. En fonction des business model des entreprises, l’email garde aujourd’hui une place importante de générateur de vente et de chiffre d’affaire.

Et pourquoi l’emailling a-t-il pris une telle place ?

JL – Dans le milieu de l’email marketing, 10 ans plus tard, on se gausse toujours de ces oracles qui prédisaient la mort de l’email. Mais l’email est toujours là ! La raison est relativement simple pour moi, c’est le seul canal digital (avec le web) à être vraiment libre et qui ne soit pas détenu par un géant de l’économie numérique. Tout le monde, en configurant un serveur peut commencer à envoyer des emails sans payer de redevance à qui que ce soit. C’est d’ailleurs pour ça que l’email est si peu cher (si on parle du prix d’envoi).

L’email continue aussi à être l’une des portes d’entrée du monde digital. Tout le monde possède une adresse email, et souvent plusieurs adresses d’ailleurs, sans quoi il serait impossible d’acheter sur internet, impossible de se connecter aux réseaux sociaux, impossible de communiquer avec l’administration. Cette réalité fait de l’email un des « identifiants unique » du monde digital, identifiant unique que l’on retrouve d’ailleurs utilisé par de nombreux autres canaux numériques.

Enfin, et c’est sans doute le plus important, l’email marketing reprend toutes les caractéristiques du marketing direct en matière de ciblages : segmentation fine, personnalisation avancée du message, déclenchement automatique des messages. Tout en permettant de capter l’ensemble des réponses en temps réel et de pouvoir les relier à un individu : ouverture, clic, conversion, … une richesse que de nombreux canaux « dits » plus modernes ne possèdent toujours pas ou n’exploitent pas correctement.

La formation que vous dispensez en collaboration avec Dixer est plus axée sur l’email de fidélisation, pourquoi ce choix ?

JL – L’email marketing est le canal privilégié de la fidélisation. Si on y réfléchit bien, dans le monde numérique, après le premier achat sur un site, le réflexe de tout le monde est de se précipiter dans sa boîte email afin de vérifier si une confirmation d’achat est bien arrivée. Il est donc normal, même si toutes les entreprises n’exploitent pas cette possibilité à fond, de continuer le dialogue par email, d’établir progressivement une relation avec ses clients. 

Mais se former est un impératif car il y a des règles à respecter pour exploiter au mieux ce canal de communication avec ses cients et c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de collaborer avec Dixer sur ce sujet.

Si vous deviez donner un conseil à un annonceur qui veut se servir de l’emailling pour fidéliser sa clientèle, lequel serait-il ?

JL – Ce serait de repenser votre stratégie emailing en partant du premier achat du client. De le prendre par la main pour lui prouver qu’en vous ayant choisi, il a pris la bonne décision. Non pas de lui pousser en permanence des promotions, mais de lui apporter de la valeur. Valeur dans l’usage des produits qu’il a précédemment achetés, valeur dans le service après-vente, valeur dans l’expertise et enfin valeur dans la recommandation d’autres achats dont il pourrait avoir besoin.

Réfléchir de la sorte, c’est sortir du rythme classique d’envoi de newsletters et d’emails promotionnels. C’est accompagner et faire grandir ses clients !

En conclusion, quand on voit la concurrence que les réseaux sociaux peuvent représenter, quel avenir donnez-vous à ce canal de fidélisation ?

JL – Tout d’abord, je pense que c’est une erreur de penser qu’il y a une concurrence entre l’email marketing et les réseaux sociaux. Il y a beaucoup d’entreprises qui ont massivement investi dans les réseaux sociaux il y a quelques années au détriment de l’email et qui ont depuis fait marche arrière. L’email en fidélisation a un avenir bien dégagé, il y a de l’innovation chaque année, les performances en fidélisation sont stables… et surtout, les consommateurs continuent à lui faire confiance.

Pour finir, il me semble indispensable de jouer la complémentarité entre ces différents canaux. Les données générées par l’email marketing, et le CRM de manière plus large, sont une mine d’or pour réaliser du ciblage publicitaire. Dans l’autre sens, les contenus produits pour les réseaux sociaux peuvent largement être réexploités dans les scénarios automatisés que l’on développe autour de l’email. Chaque canal répond à des besoins différents mais complémentaires.

Dixer est un organisme de formation spécialisé en marketing digital et en transformation digitale fondé en 2013.

Pour l’Emailling, 2 formations sont à votre disposition : « fidéliser par l’emailling » : https://www.dixer.fr/formations/fideliser-par-lemailling/

Et « vendre par l’Emailling » : https://www.dixer.fr/formations/vendre-par-lemailling/

Agrée Datadock et labéllisé qualité par l’AFNOR, nous travaillons avec les meilleurs experts sur tous les leviers du digital : https://www.dixer.fr/nos-formations/

À lire aussi

Interview Joseph Donyo, expert « Facebook & Instagram Ads »